< 123 > 

Image manquante

Etre ouragans - ecrits de la dissidence

Lapierre Georges
Indisponible sur notre site Indisponible sur notre site
mardi 31 janvier 2017 3 étoiles

"Soyons ouragans, clament les indiens du Chiapas et autres régions du Mexique, face aux dévastations inouïes que cause la prétendue civilisation. Nous serons de toutes les tempêtes qui la renverront à leur néant".
Le deuxième livre - le volume en comprend trois - décrit le lent mécanisme qui a permis aux marchands de l'Occident chrétien de s'émanciper de la tutelle des Etats théocratiques pour imposer un point de vue unique et pauvre sur le monde et l'être humain, point de vue qui s'est incrusté dans les esprits à l'échelle mondiale, et qui a supplanté les antiques relations sociales des peuples, fondées sur le don et l'échange.
Cet unique point de vue du marchand est l'origine du capitalisme, qui a engendré la dépossession d'un grand nombre, de leurs terres, de leurs croyances, de leur culture.
Un hymne impressionnant au respect des antiques conceptions du monde, bien plus humaines que la conception totalitaire du capitalisme.
C'est aussi un appel à l'acceptation des différences, et une invitation à cesser de penser que notre modèle marchand est bienfaisant et utile à tous: il ne l'est que pour les quelques profiteurs du système aux dépens des autres hommes.


Ce cauchemar qui n'en finit pas

Ce cauchemar qui n'en finit pas

Dardot, Pierre
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 13,50 €
samedi 03 décembre 2016 4 étoiles

Un ouvrage remarquable qui explique clairement la responsabilité entière du néolibéralisme dans la dégénérescence progressive de la démocratie. On voit comment ce néolibéralisme, soutenu par des oligarchies puissantes, est un mode de gouvernance qui s'appuie sur la crise, bâtie de toutes pièces par les banques et les multinationales.
Un livre qui fait froid dans le dos, mais qui se termine en disant que rien n'est encore joué, de la mort de la démocratie. Il revient aux citoyens de contrecarrer cette gouvernance des oligarchies.
À lire absolument pour avoir une idée de tous les mécanismes à l’œuvre dans ce néolibéralisme dans le monde et en particulier en Europe.


Image manquante

Leo, tout faux

Claude Charles
Indisponible sur notre site Indisponible sur notre site
samedi 17 septembre 2016 3 étoiles

Léo a conçu un hold-up en ligne qui doit rapporter deux cents millions d'euros. "Mon idée est d'une simplicité biblique. On remplace les numéros de compte d'Uniphone par le nôtre dans les enregistrements et on les remet en circulation. Ni vu ni connu, l'argent vient chez nous au lieu d'aller chez eux".
Un polar captivant dans le monde du numérique, une réjouissante captation de l'argent d'une grande entreprise. Le domaine de la finance inspire ici une aventure toute proche de nos moeurs contemporaines.


Les Usurpateurs, Comment les entreprises transnationales prennent le pouvoir

Les Usurpateurs

Comment les entreprises transnationales prennent le pouvoir
Susan George
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 17,00 €
jeudi 05 février 2015 5 étoiles

À mon avis la lecture de ce livre est d'une urgence capitale pour une " prise de conscience citoyenne qui permettra d'enfoncer le pieu dans le coeur de Dracula ", c'est à dire les entreprises transnationales qui se substituent peu à peu aux gouvernements pour imposer leurs volontés en matière de commerce, d'industries: alimentaire, pharmaceutique, de santé, entre autres.
Après avoir pris connaissance des mécanismes diaboliques élaborés par les lobbyings ou les bureaux d'avocats d'affaires, nous serons plus à même de nous forger notre propre ligne de conduite, pour faire barrage à leur volonté de plus en plus implacable d'imposer leur domination, sans tenir le moindre compte de l'avis des citoyens.
À mettre entre toutes les mains et à faire diffuser le plus possible.


Adieux au capitalisme

Adieux au capitalisme

De Jérôme Baschet
Indisponible sur notre site Indisponible sur notre site
dimanche 06 juillet 2014 4 étoiles

"Il est temps d'engager résolument la réflexion sur ce que peut être un monde libéré de la tyrannie capitaliste". Jérome Baschet s'écarte des vieilles recettes révolutionnaires dont les expériences du XX° siècle ont montré l'échec tragique.
"Aucun chemin n'est tracé et jamais il n'existera UN chemin. Pourtant il est grand temps de hâter le pas... Rien n'est écrit, mais nous savons à quoi nous en tenir: le capitalisme ou la vie".
Une réflexion pour une urgente nécessité de changer de voie, et de nous affranchir du totalitarisme capitaliste.


 < 123 >